Un site utilisant WordPress.com

L’UNIFORME LEGIONNAIRE 10 1939/40: un Cadre Blanc


D’après le Livre « Vainqueurs quand même » de Luce COUPIN, lui-même « Cadre Blanc », voici ce que l’on peut dire de ses Tirailleurs devenus Légionnaires.

A la Mobilisation Générale, 23 officiers et 40 sous-officiers, réservistes du 1e RTA, sont regroupés au Dépôt d’Infanterie 91 de Cholet en attente pour rejoindre leur régiment d’origine à Blida en Algérie. Au même moment la Légion étrangère s’apprête à former le 11e REI au dépôt de Sathonay. Le Capitaine est au Fort de Vancia et va présenter ses papiers.

En 1939, l’encadrement de la Légion est formé en grande partie de sous-officiers d’origine allemande qui doivent en grand nombre rester en Algérie et au Maroc. Pour combler le manque en cadres du futur régiment, il est demandé aux cadres réservistes du 1er RTA s’ils étaient volontaires pour servir à la Légion étrangère: « Il y a des mutations qu’on ne peut refuser en temps de guerre » (page 27).

Pour ces cadres, ils sont à la Légion étrangère « en toute clandestinité » (page27) car ils n’apparaissent pas dans les archives et il n’est pas fait mention de leur mutation dans leur livret militaire, seulement « Aux armée ».

Le Sergent infirmier COUPIN, ne sera reconnu comme Légionnaire par ses camarades qu’au soir du 30 avril 1940 (page 114-115) après des semaines de dur labeur.

Place aux photos:

co;Notre Capitaine est coiffé du képi réglementaire modèle 1931 des RTA. Sa vareuse modèle 1929  est montée avec des pattes de col fantaisie du 1er RTA (soutache bleue ciel, 1+croissant). Sur le manteau modèle 1932, les pattes sont du modèle réglementaire. L’officier est décoré de la Légion d’Honneur portant à la poitrine l’insigne de son ancien régiment ainsi qu’une gourmette au poignet.

Je ne connais qu’une seule photo d’un cadre du 1er RTA entourés de ses Légionnaires. Ce cliché est tiré du livre « Au Service de la France » (page 40), Camp de La Valbonne:

Ce Capitaine à le même modèle de vareuse présentée ci-dessus et est coiffé d’une chéchia typique des Tirailleurs.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

!!!1939/1940 L’Ain ne se rend pas!!!

La Préfecture n’a toujours pas donné réponse…..

J’ai trouvé peut-être un contact

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s