Un site utilisant WordPress.com

La Légion étrangère en 1939/40 et Mde Françoise MEIFREDY


J’ai acquis dernière le livre de Mde Françoise MEIFREDY, ambulancière et responsable du Comité des Amitiées Africaine basé à Lyon de septembre 1939 à la Libération de la ville en septembre 1944…. voici mon enquête…..

Plongé dans ma documentation, remuant cartons, revues, classeurs et quelques clics sur la toile… allez/retour sur le blog, je trouve  la trace d’un Légionnaire MEYFREDY  1er Classe du 1er Régiment Etranger qui retrouvé le Journal de Marche et des Opérations du 11e Régiment Etranger d’Infanterie !!!! (1).

Dans mon blog j’ai également le nom de MEIFREDY qui apparait….. Une ambulancière qui a trouvé et fait passé la Ligne de Démarcation en plus du  JMO de 11e REI, le fanion du 1er Bataillon du 11e REI ainsi que la cravate du drapeau de ce prestigieux régiment de Légion étrangère (2) Ambulancière ? Légionnaire ? Mais qui est cette personne ?

J’ai trouvé une partie de la réponse dans le livre « MISSIONS SANS FRONTIERES » publié en 1966, livre témoignage écrit par une certaine Françoise MEIFREDY….responsable du Comité des Amitiés Africaines, basé à Lyon de septembre 1939 à la Libération…..

L’activité du Comité des Amitiés Africaines est l’assistance aux troupes coloniales d’Afrique du Nord étendu aux troupes d’Afrique noires, malgaches et indochinoises présidé par le Maréchal FRANCHET d’ESPEREY puis par les généraux GEORGES et DENTZ, soutenu par le Général FRERE. Après l’armistice du 25 juin 1940 jusqu’à la Libération, les conductrices ambulancières du comité ont livré de la nourriture, des effets dans les différents camps en France jusqu’en Allemagne où étaient retenus des prisonniers coloniaux. Elles ont rapatrié des centaines de blessés lourds en zone libre et…. Des évadés. Mde MEIFREDY a personnellement fait passer du courrier pour les prisonniers à l’insu de leurs gardiens et à réussit à récupérer entre autres les fanions du 24e BCP !!!!

convoi

 Un document incontournable pour qui s’intéresse aux sorts divers des prisonniers de guerre de 1940,  à la Résistance, au massacre de Chasselay des Tirailleurs du 25e RTS et du sauvetage de quelques survivants et……. à la Légion étrangère !!!!

livre

             En effet car en plus des reliques du 11e REI qui sont maintenant aux Musée de la Légion et dans sa crypte sacrée, elle a fait passer le livret militaire du Commandant ROBITAILLE du 11e REI, croisé les Légionnaires du bataillon de marche du dépôt de la Légion étrangère de Sathonay le 19 juin 1940 juste avant les combats et participé au réseau clandestin de « La Chaine » animé par un ancien officier du 12e Régiment Etranger d’Infanterie, le Lieutenant MAUDHUIT…..(3)

portrait

            Pour conclure ma recherche, j’ai trouvé que pour  avoir sauvé et réussit à remettre les pièces historiques du 11e REI, Mde MEIFREDY a été nommée à titre honoraire Légionnaire de 1er Classe au 1er Régiment Etranger (4).

Après les combats des 19 / 20 juin 1940, pour avoir réussi à sauver et évacuer vers l’Hôpital Militaire de DESGNETTE 15 Tirailleurs Sénégalais du 25e RTS, blessés, qui étaient cachés par la population locale ( nord et nord est de Lyon) et une douzaine de soldats blanc, sous le nez des Allemands. Pour avoir assuré le ramassage et l’inhumation des morts du 25e RTS malgré les interdictions des Allemands, Mde Françoise MEIFREDY est cité :

CITATION A L’ORDRE DE L’ARMMEE

« Exposant avec une abnégation totale sa liberté et sa vie, elle se porta spontanément sur les lieux des engagements pour relever les blessés et, après les premiers soins, les évacua elle-même sur les hôpitaux de Lyon. Elle se dépensa sans compter pour donner à nos morts mutilés et écrasés par les chars  ennemis une sépulture décente. Dans les journées qui suivirent, elle chercha dans les bois  environnants les soldats blessés et valides qui s’y étaient réfugiés et, au milieu des troupes ennemies, elle les ramena  seule à Lyon, sauvant ainsi un grand nombre de l’internement ou de la mort »

1/ revue « Vert et Rouge », année 1945 n°4, page20,

2/ revues « Képi Blanc » n°403 et 445,

3/ livre  « Missions sans Frontières» pages 14, 16, 133/134, 136/137, 140/145,

4/ livre « La Légion étrangère 1939/1945 » de P. DUFOUR, page 30

 

Publicités

3 Réponses

  1. Pingback: Légion étrangère et Amitiées Africaine | 11e et 12e REI,13e DBLE, 1939-1940

  2. Madame PETIT Danièle

    Bonjour, Je viens de commander « Missions sans frontière ». Or,en triant de vieux documents, je viens de retrouver des lettres, des ordres de missions et des échanges de courriers concernant  » Les Amitiés africaines  » et Françoise Meifredy, Ces documents appartenaient à ma Grand-Tante : Mme MASISIA , l’une de ses ambulancières souvent en équipe avec Melle LAFONT.

    16 juin 2017 à 17 h 39 min

    • Bonsoir,
      Merci de votre visite.
      Je vous contact par mail

      16 juin 2017 à 19 h 32 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s